Carlos 1er abdiquant Roi d’Espagne face aux Media: Ceuta, Maroc, Botswana,Marrakech,Arabia,Larsen

Carlos 1er abdiquant Roi d’Espagne face aux Media: ceuta, Maroc, Botswana,Marrakech,Arabia,Larsen

Le proverbe dit” Lorsque la vache tombe les couteaux emergent”

Ayant récupéré ke trone Espagnol après la mort de Franco, Carlos premier d’après la presse de son pays s’est permis tous les interdits:

Carlos est arrivé au Maroc boitant s’aidant a l’aide d’un baton, il souffrait toujours de sa mesaventure en Botswana ou il etait parti chasser l’elephant au prix de quelques dizaines de millions alors que l’espagne passait par une crise suffoxante.

Photo roi Carlos au Botswana avec ses captures 2 mufles

Carlos arrivant au Maroc marchant avec difficulté , son accident au Botswana a rendy publique sin aventure.

photo carlos a Ceuta ..et pourtant il avait declaré que Ceuta sera liberé et rendu au Maroc et Melilia colonisé

Photo Cralos avec sa copine qui a tout rével” c’est un cadeau royal de 65000 dollars pour son amante qui a permit de découvrir le depot de 100 millions de Dollars Seoudien sur son compte en Suisse

Carlos d’espagne et son charmante copine Corina larsen

la maitrsse de Carlos parle de patrimoine du roi espagnol au Maroc dont un terrain a Marrakech acquis par cadeau

autres sources

yabiladi 13/07/2018
Le patrimoine de Juan Carlos au Maroc dissimulé sous le nom de sa maîtresse ?
Dans une série d’enregistrements, l’ancienne maîtresse de l’ex-monarque espagnol révèle comment Juan Carlos aurait, à son insu, mis en son nom un terrain à Marrakech offert par le roi du Maroc.
Temps de lecture: 2′
Juan Carlos et Corinna zu Sayn-Wittgenstein. / Photomontage
L’été s’annonce chaud pour la famille royale espagnole au lendemain de la diffusion, par des médias de la péninsule ibérique, des propos de l’ancienne maîtresse de Juan Carlos Ier, roi d’Espagne jusqu’à son abdication en 2014. Relayées notamment par les sites d’information El Español et OK Diario, les déclarations de Corinna zu Sayn-Wittgenstein, femme d’affaires allemande installée à Monaco et ayant côtoyé l’ancien monarque espagnol pendant plus de huit ans, placent à nouveau la monarchie dans l’œil du cyclone.
Dans l’un des enregistrements, l’ex-maîtresse du souverain cite le Maroc, à en croire Le Desk qui reprend un article de Mediapart. Corinna zu Sayn-Wittgenstein affirme que Juan Carlos Ier aurait, à son insu, mis à son nom une partie de son patrimoine, notamment des terrains au Maroc.
Un terrain offert par le roi du Maroc ?
Pour étayer ses allégations selon lesquelles le père du roi Felipe VI, l’actuel monarque, l’aurait utilisée comme prête-nom pour dissimuler une partie de sa fortune, elle raconte au média OK Diario comment le roi, lors d’un «déjeuner avec [elle]», est venu à lui parler du Maroc. «Il m’a dit qu’un terrain lui avait été offert en me précisant qu’il s’agissait d’une terre appartenant au roi du Maroc, située à Marrakech». «Il a fait des opérations sans m’en avertir», poursuit-elle.

Elle mentionne encore le Maroc lorsqu’elle décrit le modus operandi et la manière dont l’avocat suisse Dante Canonica aurait été «en relation avec le numéro deux du roi du Maroc». «Ils ont mis en place une structure appelée Dwik (…) Ils ont établi une sorte de contrat de vente. Tout semblait parfait, personne n’aurait pu identifier le bénéficiaire. Puis, sans me le dire, ils ont mis mon nom [sur les documents]», ajoute-t-elle. L’avocat suisse Dante Canonica n’est autre que le juriste ayant travaillé pour le gérant de fonds de l’affaire Gürtel, du nom de l’un des plus grands scandales de corruption en Espagne.
De son côté, Juan Carlos Ier n’en est pas à son premier scandale. En pleine crise économique et sociale dans son pays, il s’était payé un luxueux voyage au Botswana pour chasser l’éléphant en compagnie de cette même Corinna zu Sayn-Wittgenstein. Une affaire qui avait contribué à accélérer son abdication au profit de son fils, en 2014.
Après la publication de ces enregistrements, Corinna zu Sayn-Wittgenstein a diffusé un communiqué dans lequel elle a dénoncé «une campagne de discrédit avec motivation politique» à son encontre, sans démentir l’authenticité des conversations enregistrées.
…Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/67035/patrimoine-juan-carlos-maroc-dissimule.html

elle.fr 2012
En avril dernier, alors durement frappé par la crise, le pays a découvert avec stupeur que Sa Majesté Juan Carlos Ier consacrait ses loisirs à la chasse à l’éléphant. Un passe-temps qui aurait sans doute été passé sous silence si le monarque ne s’était pas fracturé la hanche lors de son dernier safari au Bostwana. Rapatrié en urgence en Espagne, le roi a vu alors son voyage privé révélé au grand jour et éclabousser un peu plus la famille royale, déjà salie par plusieurs scandales. “Bien que ce type de chasse soit légal et réglementé, de nombreux membres de WWF le jugent incompatible avec le poste de président d’honneur d’une organisation internationale de défense de la nature et de l’environnement”, précise le communiqué de l’association.

Un hobby récurrent

Ce voyage inopiné avait alors aiguisé la curiosité des associations de défense des animaux et des médias qui ont affirmé qu’il s’agissait là d’un hobby récurrent coûtant entre 7 000 et 30 000 euros à chaque déplacement. Ces révélations n’ont pas manqué de provoquer un tollé en Espagne. Outre la démission demandée par le Fonds mondial pour la nature (WWF), c’est la classe politique dans son ensemble qui a reconnu à demi-mot que “l’image de la monarchie” en avait “pris un coup”.

 

 

Author: elmimouni

1 thought on “Carlos 1er abdiquant Roi d’Espagne face aux Media: Ceuta, Maroc, Botswana,Marrakech,Arabia,Larsen

  1. Le roi et la reine d’Espagne, Don Felipe et Doña Letizia, visiteront Ceuta et Melilla dans la cadre de la tournée effectuée par le roi et la reine d’Espagne aux communautés espagnoles autonomes.

    L’information a été confirmée par un porte-parole du palais de la Zarzuela, la résidence du roi d’Espagne, auprès d’El Faro de Ceuta. Mais il n’a pas annoncé de date exacte, expliquant que le monarque et sa femme doivent encore visiter quatorze communautés autonomes au total. Le voyage du couple royal a commencé au cours de la dernière semaine de juin. «Ils ont déjà voyagé aux îles Canaries et se sont ensuite envolés pour les îles Baléares avant de visiter l’Andalousie», poursuit le média espagnol.

    «Le palais de la Zarzuela souhaite réaliser tous ces déplacements au cours du mois de juillet actuel, bien que, s’il y avait un type de changement dans l’agenda pour quelque circonstance que ce soit, il n’est pas exclu que la tournée puisse continuer en septembre.»

    «Dans tous les cas, pour des raisons de sécurité, les voyages du roi et de la reine ne sont généralement confirmés que quelques jours avant la date indiquée», conclut-on.

    Felipe et Letizia n’ont jamais visité Ceuta ou Melilla durant ce règne. Leurs prédécesseurs, Don Juan Carlos et Doña Sofía ne l’ont fait qu’une seule fois, en 2007. A l’époque, le Maroc a exprimé son rejet dès l’annonce de la visite, en rappelant son ambassadeur à Madrid.

    …Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/95915/maroc-reagira-t-il-visite-d-espagne-ceuta.html
    yabiladi

Leave a Reply to okla homa Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *